De l’idée au projet

Ecrit par
Julie Leroy - Vice Présidente de Genius Global
  1. Répondre à un problème


De nombreux porteurs de projet se perdent en essayant d'adapter leur problème à la solution ou à l'idée dont ils sont tombés amoureux au lieu de valider le problème en premier lieu. 

La création d'une startup, c'est avant tout la volonté de résoudre un problème que tu as identifié. La solution n'est qu'un outil pas une fin.

Si le problème n'existe pas, ta solution n'a aucune raison d'exister, il n'y a pas de réel besoin sur le marché et tu vas avoir du mal à trouver un client qui va payer pour ta solution.


Pose toi ces deux questions 

Si tout le monde te dit que ton projet est une “bonne idée” mais qu’ils ne sont pas prêts à payer alors c’est une FAUSSE “bonne” idée. 


L’objectif est de réduire le risque de lancer un produit ou un service qui ne répond à aucun besoin réel, c'est-à-dire qui ne sera utilisé par personne.


Partir d’un problème que tu as identifié doit te permettre de générer non pas une idée/solution, mais plusieurs, de plus en plus pertinentes pour le régler. 

Si ce problème est partagé par de nombreuses personnes, alors il existe un marché. 


L’échec des startups est majoritairement dû à l’absence de besoin marché (42%). 

C’est ce que montre l’étude de CB Insights « Top 20 reasons startup fail ». 



  1. Définir tes hypothèses


Au stade où tu en es actuellement, les problèmes que tu as identifiés ne sont que des hypothèses jusqu’à ce qu’elles soient validées.

Ton objectif maintenant est de valider ou non ces hypothèses en allant les tester sur le terrain auprès de ta cible.


Tu vas certainement penser à plusieurs hypothèses mais certaines sont plus ou moins risquées.

Mais alors comment trouver l'hypothèse la plus risquée pour que ton projet réussisse ?

Tout d'abord, nous te suggérons de réfléchir à toutes les hypothèses possibles tu pourrais avoir concernant le problème que tu veux résoudre.


Pour t’aider,  tu peux classer tes hypothèses en trois catégories :



  1. Définir ta cible 

Bien identifier ses cibles, c’est la clé pour éviter de construire quelque chose dont personne n’a besoin ! Ce serait dommage de passer des heures à construire une solution qui n’intéresse personne non ?

Une erreur courante que font les entrepreneurs est de cibler leur solution sur tout le monde en pensant que leur cible doit être aussi grande que possible.

Tu ne peux pas cibler tout le monde !  

Car en t’adressant à tout le monde, tu t’adresses à personne.

il est beaucoup plus intelligent pour un entrepreneur de résoudre d'abord un problème pour un groupe cible plus spécialisé. (on parle de niche).

Tu peux toujours cibler un public plus large dans le futur mais dans les premières années, il est préférable de commencer plus petit. Sois le plus précis possible !

Le slogan de Genius est d’ailleurs Dream Big. Work Hard. Start Small.


Prenons l’exemple de Facebook.

Facebook a commencé comme une application web sociale pour les étudiants de quelques universités
👉 Voir l’histoire ici 

Après avoir atteint une forte pénétration du marché dans ce petit marché, Facebook s'est ensuite dirigé vers de nouveaux marchés, plus grands.

Même aujourd'hui, la cible de Facebook n'est pas «tout le monde» (même si c’est ce qu’ils laissent penser). 

Le groupe cible de Facebook est constitué de personnes ayant accès à Internet (ce qui exclut déjà plusieurs milliards de personnes) et également d'un certain groupe d'âge qui exclut les plus jeunes et les plus âgés.


Comment définir ta cible principale ? (C’est celle sur laquelle tu vas te concentrer)

C’est très simple, il suffit de te poser cette question : Qui sont les personnes qui souffrent le plus de mon problème ?
Ce sont ces personnes là que tu chercheras à interviewer par la suite pour mieux comprendre leurs besoins et y répondre favorablement.

C’est aussi une des choses que tu devras valider en les interviewant ainsi que définir ce qu’elles ont toutes en commun.


  1. Valider le problème auprès de ta cible


Lorsque tu as identifié un problème que tu souhaites résoudre, il n’est toujours pas temps de commencer à créer quoi que ce soit. 

Tu peux avoir une idée de solution à ce stade, mais pour éviter de créer quelque chose qui n’est utile à personne, il est judicieux de prendre du recul et de valider le problème auprès des utilisateurs potentiels de ta solution. Sinon, tu risques de passer deux ans de ta vie à construire quelque chose dont personne n'a réellement besoin.


Le meilleur moyen de valider tes hypothèses est d’aller parler à la cible que tu as identifiée.

Une des erreurs les plus courantes est de créer un formulaire que l’on envoie au maximum de monde possible sur les réseaux, à nos amis, notre famille, dans des groupes Facebook etc.

Pourquoi ? Les questions du formulaire peuvent être biaisées et ne pas répondre à tes interrogations. Or tu dois chercher à confirmer ou non tes hypothèses auprès de ta cible ! 


Quelques conseils pour approcher ta cible et conduire des interview de qualité tirés du livre The Mom Test (voir le résumé ici ou lire le livre en entier pour les plus motivés)


Le Mom Test décrit comment un entretien doit être réalisé et recueillir des informations utiles et non celles qui te font plaisir.



  1. 1. Tester ta solution avec une landing page / un MVP

Tu peux être tentée par construire un prototype mais cela peut te prendre des semaines, voire des mois. Il existe un moyen beaucoup plus simple, accessible à tout le monde ! 

Tu n’as pas besoin d’avoir un prototype pour le tester sur le marché, tu as besoin de faire croire aux autres que ta solution existe ! 

L’objectif ici est de savoir si ta solution représente un intérêt pour ta cible et in fine, leur faire remplir un formulaire pour pouvoir les recontacter par la suite !


La landing page


Une landing page est considérée comme un pré-MVP (minimum viable product)

Et comment faire une (bonne) landing page ?

Tu as besoin de plusieurs ingrédients : 

👉 Voir les 5 commandements de la landing page de Schoolab


Quelques outils pour créer une landing page facilement : 

Strikingly et Wix (pour les débutants) Webflow (pour les plus téméraires)


Maintenant que tu as une belle landing page, il faut la faire connaître ! 

Tu peux utiliser différents moyens selon la présence de ta cible : groupes Facebook, forums, blogs, Linkedin, Instagram.

Et si ton produit est plutôt tech, nous te conseillons de communiquer ta landing page sur Product Hunt qui permet de trouver des bêta users.

Si tu t’y connais en Facebook ads, c’est aussi un excellent moyen pour faire venir des gens sur ta landing page !


L’exercice de la landing page te permet d’améliorer 2 éléments fondamentaux : ta proposition de valeur et ta cible.


En parallèle, développe un MVP

Le MVP (aussi appelé Minimum Viable Product) est la version la plus basique de ta solution qui te permet de valider ton idée.

Exemples :
Menu Next Door n’a pas commencé avec un site internet (ni même avec une société) mais a fonctionné pendant deux mois avec un groupe Facebook pour mettre en relation les chefs et les clients.

Dropbox s’attaque à un problème d’une immense complexité : synchroniser les données entre ordinateurs. Pour tester et valider son idée, le fondateur a créé une vidéo faite de montages simulant le produit final en guise de MVP

Cette méthode te permet d’avoir du feedbacks de tes utilisateurs et de savoir directement s’ils seraient prêts à payer ou non pour ta solution, sans avoir à créer ta solution pendant plusieurs mois !


Contacte tes premiers inscrits

Félicitations tu as des premiers inscrits sur ta landing page ! 

Ta mission maintenant c’est de les recontacter pour : 

Tes premiers inscrits seront en général tes premiers clients, prends-en soin !


  1. Délivrer

Fais en sorte de délivrer la promesse que tu as faite à tes utilisateurs, test sans arrêt, récolte du feedback et améliore ta solution.
Tu n’as pas besoin d’avoir la solution parfaite pour délivrer, tu peux très bien le faire à la main tant que cela répond à la promesse que tu as faite à tes utilisateurs.

Lorsque tu ne pourras plus faire à la main, tu pourras passer à un VRAI prototype et tu auras toutes les clés pour le faire.


  1. Vendre

Si tu es arrivé jusqu’ici, c’est que tu as trouvé un besoin, un marché et des pré-utilisateurs !
On rentre dans le vif du sujet, la moneyyyy.

Comment ? 

👉 Grâce aux 19 canaux d’acquisition présentés par Koudetat